A Muslim pilgrim prays atop Mount Mercy on the plains of Arafat during the peak of the annual haj pilgrimage, near the holy city of Mecca...A Muslim pilgrim prays atop Mount Mercy on the plains of Arafat during the peak of the annual haj pilgrimage, near the holy city of Mecca early morning October 14, 2013.  An estimated two million Muslims were in Mecca, Saudi Arabia, on Monday morning for the start of the annual Haj pilgrimage.  REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa (SAUDI ARABIA - Tags: SOCIETY RELIGION)

Quelques informations sur le Hajj 2016

Les départs pour le hajj 2016 auront lieu au mois de septembre, deux mois environ après le mois sacré de Ramadan 2016 in-cha’Allah. Le pèlerinage à la Mecque est l’une des plus belles adorations de l’Islam. Ce pilier de notre belle religion est aussi le voyage de la vie que tout musulman se doit de l’accomplir au moins une fois si il en a les moyens financiers et physiques.

Nul doute que chaque croyant rêve de s’y rendre pour visiter la mosquée sacrée et marcher sur les pas de notre bien aimé prophète ﷺ qui a dit, dans un hadith authentique, à propos du pèlerinage à la Mecque : « Ô Gens ! Allah vous a prescrit le Hajj. Faites-le donc ! ». Dans un discours le messager d’Allah – sur lui la paix – a aussi dit : « Ô gens ! Allah vous a imposé le Hajj alors accomplissez-le ! ».

Allah Soubhanah dit dans le saint Coran :  « Et fais aux gens une annonce pour le Hadj. Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné » Sourate Al-Hajj : Le Pèlerinage verset 27
Le Hajj à la Mecque est un des cinq piliers de l’Islam. C’est le voyage de la vie de tout musulman.

Dépêchez-vous de vous acquitter du Hadj
Si Allah le très haut vous a donné la possibilité de faire le hajj en 2016, empressez-vous, posez des vacances à l’avance et inscrivez-vous rapidement auprès d’une agence de confiance tout en invoquant notre Seigneur de vous accorder la réussite. En effet, le prophète ﷺ a donné ce précieux conseil : « Dépêchez-vous de vous acquitter du Hajj, car aucun de vous ne sait quand il mourra ».

Il est également important de vérifier les documents administratifs requis pour l’entrée et le séjour en Arabie Saoudite et surtout ne pas négliger de se préparer religieusement et spirituellement à honorer cette obligation religieuse.

Documents administratifs habituellement exigés pour le Hajj 2016 / 1437
Il important de souligner que c’est l’agence de voyage avec laquelle vous choisirez de partir à la Mecque qui se chargera de toutes les formalités administratives pour l’obtention du visa (Hadj ou Omra).

  1. Votre passeport valable 6 mois minimum à partir de la date de retour,
  2. Pour les ressortissants étrangers, une photocopie recto-verso de la carte de séjour
  3. 4 photos d’identité par personne (sur fond blanc)
  4. Un certificat de vaccination Mencevax contre la méningite (ACYW135)
  5. Un mahram pour les musulmanes de moins de 45 ans
  6. Un certificat de conversion à l’Islam pour les convertis

Votre agence peut vous demander d’autres pièces à fournir.

Préparation du Hajj
Comme évoqué auparavant, il vous faudra apprendre à faire les rites du Hajj pour l’accomplir conformément au Coran et à la Sunna. De nombreux livres détaillés sont en vente dans les bonnes librairies musulmanes. Très utiles, n’hésitez pas à vous en procurer un que nous vous conseillons d’emporter avec vous dans vos bagages. Des livres en arabe et en français sont aussi disponibles en téléchargement gratuit sur le web. Pensez aussi aux vidéos qui seront complémentaires pour votre apprentissage.

 

Si ces quelques lignes vous ont été profitables et que vous vous êtes décidés à accomplir le Hajj 2016, pensez à nous dans vos invocations pendant votre voyage, le jour de l’aïd al Adha ou encore à Arafat …

Qu’Allah accepte votre pèlerinage, vous pardonne vos péchés et vous  permet de revenir pur comme le jour de votre naissance.

hajj-haj-pelerinagej

Le déroulement du pèlerinage en islam

Définition du Hajj
El Hajj ou Haj est le cinquième pilier de l’islam. Ce pèlerinage en terre sainte se déroule entre le 8 et le 13 du mois musulman de Dou Al Hijja qui est le dernier mois du calendrier islamique. La pratique du Hajj remonte à l’an 9 du calendrier musulman, année aussi appelée ‘l’année de la délégation’ et qui est marquée par la révélation de sourate Al Imran.

El Hajj est un devoir pour chaque musulman ayant les moyens financiers et la santé physique nécessaires afin d’entreprendre le voyage jusqu’à la Mecque. El Hajj doit s’accomplir au moins une fois dans la vie.

Conditions du Hajj
Il existe cinq conditions à remplir afin de pouvoir effectuer le pèlerinage :

  1. L’islam
  2. La pureté
  3. La raison
  4. La liberté
  5. La capacité

Une sixième condition est imposée à la femme ; celle-ci doit obligatoirement être accompagnée par son mari ou par une personne masculine de la catégorie de ses Mahrams.

Une fois ces conditions réalisées, le haj ou la hajja est en mesure de débuter son pèlerinage. Cependant, avant cela, la personne se doit de choisir un parmi les trois types de Haj : « Tamattoua », « Al Qirân » ou « Al Ifrâd ». Quelque soit le choix du pèlerin, son Hajj est accepté.
Nul ne peut débuter El Hajj sans entrée au préalable en sacralisation à l’un des lieux de Miqat tels que :

Dzoul Houleifa : ou Abyarou Ali comme on désigne l’endroit de nos jours, est le Miqat le plus éloigné de la Mecque (400km)
Al Johfah: Emprunté par les habitants de l’Egypte, du Nord du Royaume d’Arabie Saoudite, des gens de l’Afrique du Nord et de l’Ouest et de ceux qui passent par ces destinations afin d’aller accomplir les rites sacrés.
Qarnoul Manazil: Mîqât qui se situe près de celui de Wadi Mouhrim, il est celui des gens du Nadjd, de ceux qui arrivent de l’Est (du Golfe, d’Iraq, d’Iran…).
Yalamlam: Aujourd’hui appelé As Sa Diya, ce Miqat est destiné au gens du Yémen et ceux qui traversent le pays afin de se rendre à la Sainte Maison.
Une fois au Miqat, le pèlerin doit revêtir ce qu’on appelle les habits du « Ihram ». Ces derniers se composent de deux pagnes de couleur blanche, de préférence neufs et complètement propres. Aucun parfum ne doit toucher ces pagnes au risque d’annuler la sacralisation. Aucun vêtement spécifique de Ihram n’a été indiqué par la Sunna en ce qui concerne la Hajja. Celle-ci est libre de porter ce qu’elle veut pourvu que son accoutrement soit pudique et respectueux des traditions musulmanes.

Après deux rakaat, le pèlerin doit indiquer le rite qu’il compte accomplir parmi les trois cités plus haut. Si la personne compte suivre le rite de Tamattou, les paroles à dire sont « Labaika Oumra ». « Labaika Oumratan wa Hajjan » si elle compte accomplir Al Qiran. Et enfin « Labaika Hajjan » si le choix est porté sur Al Ifrad.

S’ensuit la Talbiyah avec la prononciation des paroles du Prophète Mohamed : Labbaikal lâhoumma labbaik, labbaika lâ charîka laka labbaik, innal hamda, wan ni’mata laka wal moulk, lâ charîka lak » ce qui veut dire : « Me voici Allah, me voici, me voici, point d’associé à Toi, me voici. Certes, la louange, la grâce et la royauté t’appartiennent, point d’associé à Toi. ».

Ainsi débute le déroulement du Hajj.

Le matin du 9ème jour du mois de Dhoul Al Hijja, le pèlerin visite Arafate pour la salat du Dhor et de celle de Al Asr. Ce jour est entièrement dédié à la prière, à l’imploration et à l’invocation d’Allah.

Il faut attendre le coucher du soleil avant de se diriger vers Al Mouzdalifa. Là, les pèlerins effectuent la prière d’Al Maghreb puis celle d’Al Ichaa et après la prière d’Al Fajr, c’est à « Machar El Haram » que les croyants invoquent Allah et le louent en profusion. Néanmoins, avant que le soleil ne se lève, il faut se mettre en route pour Minan.

C’est le 10ème jour, fête de Aid Al Adha, qu’arrivés à Minan, les croyants munis de sept cailloux lapident « Jamarate El Aqaba » tout en prononçant « Allahou Akbar » à chaque reprise. Quant au sacrifice du Aid El Kabir, chaque pèlerin dispose de trois jours appelés « Tachriq » pour s’en acquitter. Le pèlerin se rase la tête ou se raccourcit les cheveux et la grande partie des interdits du Ihram sont levés à l’exception des rapports sexuels entre époux.

De Minan, les pèlerins se rendent à la Mecque afin de terminer le rituel du Haj avec « Tawaf Ifada ». Si le croyant avait déclaré son intention d’accomplir Tamattou, il doit effectuer le Sai entre Safae wa Lmarwa. A cette étape du pèlerinage, tous les interdits sont levés.

Avant le départ de la terre sainte, les pèlerins doivent effectuer un dernier tour autour de la Maison Sacrée qu’on appelle « Tawaf Al Wadaa », conformément aux paroles du Prophète Mohamed qui a dit, selon ce qu’a rapporté Mouslim : « Que le Tawaf soit le couronnement de ce que vous faites avant de quitter la Mecque ».

Guide pour Hajj

Affiche explicative du Hajj

Infographie pour expliquer le Hajj (en arabe)

Mecque-nuits

Les mérites des 10 premiers jours de Dhoul Hija

Dhoul Hijja : un mois sacré à la gloire d’Allah

En Islam, ce mois relève d’une importance toute particulière, car il annonce le début pour les pélerins de l’accomplissement du 5ème pilier de l’Islam : le Hajj. Le 9ème jour du mois de Dhul Hijja annonce en effet le « Waqf al Arafa », c’est à dire la montée du mont ‘Arafa qui est un des rituels du pèlerinage musulman.

Et c’est aussi le mois au cours duquel, le prophète Ibrahim (que la paix soit sur lui) vint pour sacrifier son fils Isma’il (que la paix soit sur lui) par obéissance et soumission à son Créateur, Allah l’Unique.(voir sourate 37 Assafat – Les rangées V.82 à 113)

Et Allah lui envoya l’ange Jibril (Gabriel) afin de les récompenser tous deux pour leur endurance, et lui commanda d’égorger une bête (un mouton) à la place de son fils. C’est ce que fit Ibrahim (que la paix soit sur lui) au 10 ème jour du mois de Dhul Hijja, devenu un jour de fête dans la sunnah authentique.

D’après le tafsir (exégèse) d’Ibn Kathir (qu’Allah lui Fasse miséricorde), le verset où Allah dit « Par l’Aube, et par les dix nuits » (sourate 89 Al Fajr – L’Aube V.1 et 2), celui ci « fait référence aux 10 (premiers) jours de Dhul Hijja ».

Tandis que pour le verset où Allah dit : « …Et pour invoquer le nom d’Allah aux jours fixés… » (sourate 22 Al Hajj – le Pèlerinage V.28), Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’Agrée) donne une explication de ce verset en disant : « Ce sont les dix jours [de Dhul Hijja] ».

Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’Agrée) rapporte aussi que le prophète Muhammad (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours. » Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd ? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (ndlr : qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). » Rapporté par Al-Boukhary.

Des actions à multiplier durant ces 10 jours

Il est recommandé de faire des efforts dans les actes d’adoration comme la prière, le rappel d’Allah, les contacts avec la famille, les aumônes, le fait de recommander le bien et d’interdire le mal, selon ses possibilités.

Il existe des textes qui donnent des précisions sur des actes à faire en particulier :

1- Prononcer les formules de rappel :

Dire « Allâhou Akbar » (Takbîr), « Lâ Ilâha Illallâh » (Tahlîl), « Al-Hamdu Lilâh » (Tahmîd), car selon le hadith d’Ibn ‘Umar – qu’Allah l’agrée – le Prophète Muhammad (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« Il n’y a pas de jours plus importants auprès d’Allah – exalté soit-Il – et au cours desquels les oeuvres sont plus aimées de Lui, que durant ces 10 jours. Donc, dans cette période, répétez les formules « Allâhu Akbar », « Lâ Ilâha Illa’llâh », « Al-Hamdu Lilâh ». » Rapporté par At-Tabarânî dans son Mu’jam ul-Kabîr.

Et l’imam Al-Boukhary – qu’Allah lui fasse miséricorde – a dit :

« Ibn ‘Umar et Abû Hurayra – qu’Allah les Agrée – allaient au marché pendant les 10 jours et ils répétaient « Allahu Akbar » et les gens répétaient derrière eux. » (chacun pour soi, car il n’existe aucune preuve qui prouve qu’il faut dire cette formule en groupe, d’une seule voix).

Une formule acceptée est :

« Allâhou Akbar, Allâhou Akbar, Lâ Ilâha Illa Allâh, Allâhou Akbar, Allâhou Akbar, Wa Lilâhil-Hamd. »

« Allah Est Grand, Allah Est Grand, Nul divinité excepté Lui Seul, Allah Est Grand, Allah Est Grand, Et à Lui reviennent toutes les Louanges »

Et Ibn ‘Umar répétait le Takbîr (dire Allahou Akbar) à Mina pendant ces 10 jours, après les prières, au moment de se coucher, dans sa tente, dans ses assemblées et lors de ses promenades.

Il est recommandé de dire le Takbîr (dire Allahou Akbar) à haute voix, selon ce qu’ont fait ‘Umar, son fils et Abû Hurayra (qu’Allah les Agrée).

2- Le jeûne :

Certaines femmes (qu’Allah les Agrée) du Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – rapportent :

« Le Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – jeûnait les 9 (premiers) jours de Dhul-Hijja, le jour d’Achoura, et trois jours par mois. » Rapporté par l’imam Ahmad, Abû Dâwûd et An-Nassâ’î.

3- Le jeûne du jour d’Arafat (9ème jour de Dhul-Hijja) :

Le jeûne de ce jour est une Sunnah confirmée pour celui qui n’effectue pas le pèlerinage, selon le hadith du Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – :

« J’espère la récompense d’Allah que ce jeûne efface tes péchés de l’année écoulée et ceux de l’année à venir. » Rapporté par Muslim.

4- Le Hajj et la ‘Umra :

Abû Hurayra (qu’Allah l’Agrée) rapporte du Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – qu’il a dit :

« Accomplir la ‘Umra efface les péchés entre cette ‘Umra et la dernière, et un Hajj accepté (d’Allah) n’a d’autre récompense que le paradis. » Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

Les règles relatives à l’Aïd al Adha (la fête du sacrifice)

– C’est une Sunnah confirmée et il est détestable de la délaisser si l’on a les moyens de la faire, selon le hadith d’Anas – qu’Allah l’Agrée – que le Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – a sacrifié deux béliers cornus de couleur grisâtre ; il les égorgea lui-même en disant : « Bismillâh Wallâhou Akbar. » (Au nom d’Allah, et Allah Est Grand)

– Si une personne a l’intention de sacrifier et qu’il rentre dans les 10 premiers jours de Dhul-Hijja, il lui est interdit de se couper les cheveux, les ongles et la peau jusqu’à ce qu’il sacrifie sa bête, car, selon Um Salama, le Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – a dit :
« Lorsque vous entrez dans les 10 jours (de Dhul-Hijja) et que l’un d’entre vous veut sacrifier une bête, qu’il s’abstienne de se couper les cheveux et les ongles. »

– La bête à sacrifier doit être un chameau, une vache (à partager entre plusieurs personnes) ou un ovin selon la parole d’Allah (traduction du sens des versets) : « Pour qu’ils rappellent le nom d’Allah sur ce qu’Il leur a octroyés des bêtes de troupeaux. » (Sourate 22 Al Hajj – Le Pèlerinage, V.34)

– La condition pour que la bête soit bonne à sacrifier est qu’elle soit exempte de défauts apparents, selon la parole du Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – :

« Quatre (défauts) font que le sacrifice n’est pas accepté : la bête borgne de manière apparente, la bête visiblement malade, la bête boiteuse de manière évidente et la bête maigre que l’on ne peut récupérer. » Rapporté par At-Tirmidhî.

– C’est après la prière de l’Aid al Adha que le moment propice au sacrifice de la bête débute, conformément à la parole du prophète Muhammad – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – :
« Celui qui égorge avant la prière a sacrifié pour lui-même, et celui qui égorge après la prière a parfait son sacrifice et a accompli la Sunna des musulmans. » Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

– Il est Sunnah pour qui sait égorger, d’égorger sa bête soi-même en disant : « Bismillah wallâhu Akbar, ô Seigneur, ceci est de la part d’untel » (et il se nomme lui-même ou la personne qui lui a recommandé d’offrir ce sacrifice) car le Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – a égorgé un bélier en disant : « Bismillah wallâhu Akbar, ô Seigneur, ceci est de ma part et de la part de tous ceux de ma communauté qui n’ont pas sacrifié. » Rapporté par Abû Dâwûd et At-Tirmidhî.- Il est recommandé à celui qui ne sait pas sacrifier de tout de même assister.

– Il est Sunnah pour la personne qui sacrifie de manger une partie de la viande de la bête sacrifiée (et la première chose dont le Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui – mangeait le jour de l’Aid était le foie du mouton), d’en distribuer aux proches de la famille et aux voisins, et d’en faire aumône d’une partie aux pauvres – Allah ‘azawajel dit (traduction du sens des versets) : « Mangez-en et donnez-en à manger aux misérables, les pauvres… » (Sourate 22 Al Hajj Le Pèlerinage, V.28)

– Certains Pieux Prédécesseurs (Salaf Salih, qu’Allah les Agrée) aimaient à partager la viande en trois : un tiers pour eux-mêmes, un tiers en cadeau et un tiers en aumône pour les pauvres. Et on ne donne pas au boucher de cette viande comme salaire pour son travail.

Et Allah Est le Plus Savant.

Qu’Allah nous Permette de jeûner, qu’Il Rafermisse notre foi et notre crainte envers Lui, et qu’Il Agrée nos actes d’adorations qui Lui sont vouées exclusivement. amin.

Et Allah 3azawajel est le Plus Savant et la paix et la bénédiction d’Allah sont sur le Prophète Muhammad, sur sa famille et sur ses Compagnons. (qu’Allah les Agrée).

Télécharger ce guide sur les dix premiers jours de Dhul-Hijja 2014.